Bringing the study of orchestration practice into the 21st century and developing new tools for analyzing, creating, and teaching orchestration
Carmine Cella at the Timbre 2018 conference, July, 2018. Photo credit: Victor Cordero

Carmine Cella at the Timbre 2018 conference, July, 2018. Photo credit: Victor Cordero

e-Orch
Haute école de musique Genève – Neuchâtel.

L’orchestration peut être décrite selon plusieurs angles : elle est principalement représentée comme l’art d’écrire, à partir de données symboliques, des pièces musicales pour des effectifs comportant plusieurs instruments, en les combinant entre eux, la taille de ces effectifs pouvant être variable. On peut donc en déduire qu’elle utilise des timbres instrumentaux dans le but de produire des effets orchestraux ; or l’acte même de mélanger les propriétés timbrales et acoustiques des instruments relève également du domaine du traitement de signal. Ce double regard symbolique/signal n’est pas à voir comme une opposition, mais comme représentatif à lui seul de la complexité de cette pratique ; elle se situe au cœur de la relation entre art et science, deux disciplines dont le croisement est particulièrement d’actualité .

Si la liste des problèmes soulevés par l’orchestration peut sembler extrêmement vaste, nous tenterons cependant de répondre à certains d’entre eux qui nous semblent primordiaux, en particulier pour aborder les processus de création et de transmission de l’orchestration.  Devant la complexité de ces problèmes, il est nécessaire d’avoir simultanément plusieurs approches dans les domaines symbolique/signal/perception. Le haut niveau de connaissances et d’expertises requis dans chacun de ces domaines nécessite un partenariat entre institutions afin de mener à bout un tel projet. C’est ainsi que chacun des partenaires (Ircam / SSHRC-Mc Gill) apporte et mutualise son expertise et son savoir-faire spécifique dans les différents domaines concernés : perception et cognition, orchestration et composition, traitement du signal et sciences de l’ingénieur.

Objectifs:

1.Recherche

Documenter, décrire et analyser les pratiques d'orchestration de la musique utilisant les instruments d'orchestre, développer des structures de représentations signal/ symboliques pour l'analyse, la caractérisation et la génération de structures orchestrales.


2. Développement technologique

Développement sous le nom d’Orchidea d’une nouvelle génération d’outils de rendu orchestral assistés par ordinateur (CAOR) et des environnements d’orchestration assistée par ordinateur (CAO) avec un accent particulier sur les applications pédagogiques. Perfectionnement et extension des outils créés dans le cadre du projet Orveo.

3. Enseignement

Innovation des pratiques pédagogiques par l’utilisation de nouveaux supports de cours et de l’utilisation de l’environnement informatique Orchidea pour la composition et l’orchestration


4. Enregistrements 

Création d’un corpus d’enregistrements de scènes d’orchestre symphonique utilisables pour la recherche et la pédagogie.


Professeurs : Michael Jarrell, Luis Naón, Victor Cordero

Equipe de chercheurs : Carmine-Emanuele Cella, Kit Soden

Période d’activité : 2017-2020

Partenaires : IRCAM, McGill/CIRMMT (SSHRC)

Dédié à la mémoire de notre cher collègue et ami Éric Daubresse (1954-2018), sans qui ce projet n’aurait jamais été possible.

FNS logo.png
HES logo.png
39_HEM_logo_ge-ne_Q_.jpg
 

Interactive Study on Timbre Semantics

 
 
concept3c.png

What causes one timbre to be perceived as "crystalline" while another is "volatile"? ACTOR researchers Jason Noble and Zachary Wallmark are partnering with Muvik Labs (https://muviklabs.io/) to develop new ways to study timbre semantics. Building on corpus analyses of terms used to describe timbre in orchestration treatises (Wallmark, 2017) and perceptual studies of metaphorical associations in contemporary music (Noble, 2018), the present study gives participants the power to create their own timbres in response to semantic prompts. Muvik Labs has developed a custom interface that can run on Android devices, in which the physical orientation of the device controls the timbre being synthesized in real-time. Participants are given a term, such as "kaleidoscopic" or "solid," and use the device to create a timbre that they think best matches it. Analysis of participant responses, which will be collected at the University of Oregon and McGill University, will help us understand how auditory attributes map onto semantic associations.